Je parcours mon fil Facebook et là, patatra…incroyable…abracadabra !!

Une licorne !

Non, impossible, rien d’aussi merveilleux qui égayerais ma journée. Plutôt le contraire même.

Non, simplement un énième article sur un sujet 1000 fois abordés.

 

Est-ce que la blogosphère ne commencerait pas à ressembler à un bal masqué où tout le monde aurait mis le même costume?

Je ne suis pas la seule à en parler. Ce sujet revient assez fréquemment sur la blogo.

On prend sa plume pour dénoncer des articles qui se ressemblent, des blogs qui se « copient », les mêmes sujets qui reviennent inlassablement.

On a parfois l’impression que toutes les blogueurs/ses font les mêmes choses, aiment les mêmes lieux et sont dans une forme de grande tendance qui les englobe. On voit partout les mêmes photos, les mêmes fonds blancs, les mêmes tournures de phrases, les façons de commencer ses articles : « mes petits lapins blancs » (aargh !! j’avoue que ça m’exaspère…).

 

Le plus marrant, c’est que cet article fera certainement partie d’une série de billets qui rapporteront également ce constat. Assez ironique, non ?

 

Cette uniformisation des contenus est un sujet qui me soulève en moi plein de questions.

 

Mais pourquoi donc ? Pourquoi toutes les blogueuses ont l’air d’être semblables ?

Est-ce qu’on se met inconsciemment à copier les voisines parce qu’on voit que ce qu’elles font marche ?

Est-ce qu’on est attiré par les mêmes choses parce qu’on se ressemble au fond (on aime bloguer, ça nous fait déjà un très gros point commun) ?

 

Je n’ai pas vraiment de réponse, juste un exemple personnel qui m’a sidéré.

Il y a cinq ans quand mon fils est né, son père et moi lui avons choisi un prénom original. Nous revenions de plusieurs années passées à l’étranger, ne sommes pas influencé par la télévision car nous ne l’avons pas, ni vraiment par ce qu’on peut appeler une culture populaire car en voyage, nous étions plutôt coupé des médias.

Et bien, après sa naissance, nous nous sommes rendus compte que le prénom de notre fils était dans la liste des 10 prénoms les plus donnés cette année-là. J’étais choquée.

J’en ai parlé à ma belle-mère qui m’a raconté une histoire similaire, il y a trente ans. Le prénom de sa fille lui paraissait très peu courant et pourtant, cette année-là, il avait été beaucoup donné.

 

Bizarre, bizarre… on se croit très original alors qu’on fait partie d’une conscience collective sans même sans rendre compte.

 

Je crois pourtant qu’on peut faire partie de cette même mouvance tout en gardant sa personnalité et en essayant de faire les choses à sa façon. J’ai même tendance à penser qu’il est important d’essayer encore plus de cultiver sa créativité et de faire les choses à sa manière.

 

Sans chercher vraiment si on fait comme la voisine. En essayant d’être soi tout simplement.

 

Au lieu de se plaindre du manque d’originalité, j’ai plutôt envie de me dépasser et de donner quelques pistes pour justement, essayer d’être créative et unique. Cultiver son univers et sa marque de fabrique qui nous différencie en tant que blogueuse et donne envie à nos lecteurs de nous lire, nous, plutôt qu’un/e autre.

 

Pour tout vous dire, c’est un peu ma conception à moi du blogging. Je trouve que si on ne se lasse pas d’écrire des billets d’humeurs, de donner son opinion, d’avoir une vision particulière de la mode, de la beauté, c’est parce qu’on pense avoir quelque chose à dire. Et si ce qu’on a à dire est original, novateur, nous pousse à la réflexion, à l’envie d’en savoir plus… Alors là, j’ai l’impression d’être tombé sur un super blog.

 

Personne ne réinvente la roue, pourtant tout le monde a une manière différente d’expliquer comment elle tourne.

Ce n’est pas forcément le fond mais la forme qui compte (attention, je ne dis pas que le fond n’est pas important mais que pour être original, on n’a pas besoin de réinventer l’eau chaude, juste d’avoir une manière particulière d’expliquer ce que c’est).

 

Une démarche sincère qui part de vous même

Quand on blogue, à partir du moment où la démarche est sincère, je pense qu’on finira par trouver ses marques et un ton particulier.

Rome ne s’est pas faite en un jour et c’est normal que les bébés blogs manquent parfois de cette patte particulière qui vont caractériser ceux qui sont installés depuis plusieurs années.

C’est à force d’écrire, de photographier, de créer que les idées vont apparaître et nous donner envie de nous dépasser pour créer du contenu de qualité novateur.

C’est vrai que l’on voit de plus en plus de partenariats, de billets sponsorisés qui s’accompagne surtout de peu, voire pas de transparence. Je peux comprendre que l’on veuille monétiser son blog ou bien se faire plaisir en recevant des produits offerts par des marques. Pour moi, il n’y a pas de tabous, ni de démarche malhonnête à partir du moment où elle est sincère et que l’on ne se ment pas, ni à soi même et encore moins à ses lecteurs.

Et c’est souvent là que se perd la créativité et l’authenticité qui nous plaît autant dans le fait de bloguer.

 

Une conversation avec son lecteur

 

Écrire sur un blog, c’est parler de soi tout en parlant à son lecteur de lui même.

Et oui, si on aime un billet, un livre, c’est avant tout parce qu’on peut se projeter dedans et qu’il nous parle de nous mêmes.

De plus, un blog est une conversation. Ok, ce n’est pas une évidence pour tout le monde mais si ! Si ce n’était qu’un monologue alors on ne prendrait pas la peine de le rendre public. On écrirait dans un journal intime.

Enfin, quand on blogue comme on communique avec un ami et qu’on garde à l’esprit que cette conversation est à double courant, on trouve vite des manières différentes de l’enrichir et d’y apporter du frais et nouveau grâce à nos lecteurs (leurs commentaires, leurs remarques, leurs questions…).

 

Créer son univers

Les blogueurs qu’on apprécient ont souvent un univers assez fort, marqué et une façon bien particulière d’écrire, de proposer du contenu. C’est tout l’essence même d’un bon blog : une personnalité qui nous donne envie d’en savoir plus et de rentrer dans son univers.

Pourtant, ce n’est pas toujours facile de définir notre univers et on peut parfois passer beaucoup de temps à tâtonner, à chercher notre identité sur la toile.

En se faisant un petit bilan perso et en se posant des petites questions simples mais qui demandent des réponses, on peut vite prendre des raccourcis.

Qu’est-ce que j’aime ? Quelles sont mes valeurs ? Comment vois je le monde ?

Souvent, on cherche à s’adresser au plus grand nombre sans se rendre compte que vouloir parler à tout le monde, c’est ne réussir à vraiment communiquer avec personne.

Si on n’est trop consensuel, qu’on brosse tout et n’importe qui dans le sens du poil, notre personnalité sera forcément lisse et sans saveur. Alors que si on n’hésite pas à se montrer sous son vrai jour, on ne plaira pas à tout le monde, c’est sûr, mais certaines personnes se retrouveront vraiment en nous et deviendront ces lecteurs qui ne nous lâchent plus .

Alors ne cherche pas à séduire comme une fille célibataire qui a trop bu un soir de saint valentin en boite et sois sélectif/ve, en étant toi-même.

 

Comment avoir des idées originales ?

Difficile de répondre. Mais cela vaut le coup d’essayer. De plus, comme tout, cela peut se travailler.

Tout d’abord, ce serait de trouver des solutions inhabituelles aux questions que l’on se pose. C’est à dire ne pas partir du principe que ce qu’on entend, ce qu’on lis et forcément la seule réponse.

Pour moi, l’imagination créatrice, c’est ce qui fait de nous des hommes.

De l’invention du feu à celle de l’Iphone, nous lui devons notre survie (n’est-ce pas? surtout en ce qui concerne l’Iphone^^).

Dans la blogosphère aussi, je crois.

Une combinaison entre l’originalité (avoir une idée peu commune), la fluidité (avoir de nombreuses idée) et la flexibilité (ces idées peuvent s’appliquer dans plusieurs domaines : écriture, graphisme, gestion des réseaux sociaux…) peut vraiment garantir à un blog de se démarquer des autres.

Des pistes pour construire son univers avec des idées qui nous appartiennent

  • Penser à contre courant et suivre son intuition : si tout le monde fait pareil et que cela ne vous convient pas, ne vous mettez pas dans le moule, développez votre propre idée, opinion, façon de faire et assumez-là !

  • Se foutre du regard des autres, ne pas être freiné par ce que peuvent penser le gens.

Se libérer de ses inhibitions (timidité, peur du ridicule, obligation de sérieux…). Quoi que vous fassiez, il y aura toujours des gens pour penser que ce n’est pas bien. Alors profitez-en pour faire ce que vous voulez vraiment.

  • Noter toutes ses idées sans autocensure et ne pas les laisser s’échapper. Y revenir pour les retravailler.

  • Mixer deux idées ensemble pour en construire une de 100% originale et bien à vous.

  • Imaginer, rêvasser, se faire des films, partir dans des délires (et les noter pour ne pas les oublier).

  • S’inspirer des autres

Tous les artistes sont des voleurs. Mais il ne font pas que voler, ils transforment.

S’inspirer n’est pas copier si vous travaillez assez pour créer votre propre modèle.

  • Concevoir des oppositions radicales pour renverser vos idées. Prendre le contre pied d’une idée d’une tendance pour en faire tout autre chose. Exemple : « Tout le monde parle du total look blanc ! Ok, je fais un doss total look noir! ».

  • Pratiquer la libre association d’idées et d’images.

Prenez une idée et associez-là à quelque chose de totalement inattendu, contraire.

Exercice : écrivez plusieurs mots-clés (écologie,couple, art, créativité, jupe, etc.) sur des morceaux de papier, puis pliez-les et placez-les dans une boîte. Piochez-les et associez les pour essayer de trouver une idée marrante, fun, intrigante…

  • Changer de perspective : essayez de vous mettre dans la peau de quelqu’un d’autre et de récrire le texte, de penser à la mise en image de manière différente, etc. Est-ce qu’un enfant verrait les choses de cette manière ? QÇa introduit de l’originalité, de l’humour…

Choisissez un inconnu et imaginez sa vie, son point de vue sur la question : ses émotions, ses pensées, ses actions.

  • Se libérer avec un exercice d’écriture libre.

Calme toi, respire. En prenant une grande inspiration, note tout ce qui te passe par la tête. Écris un texte de 500 mots le plus rapidement possible tout en te laissant complètement aller à toutes tes pensées. Même si elles n’ont ni queue ni tête. Ni corne de licorne.

  • Et enfin, s’entraîner, encore et toujours…

Pour bien faire les choses, il faut acquérir de l’expérience et bosser, travailler.

Parfois un peintre peint un chef d’œuvre en deux heures mais il a passé toute une vie à le concevoir dans sa tête.

Pour moi, un blog est l’expression de sa créativité. Vu la quantité de travail et d’énergie que demande la tenue régulière d’un blog, je trouve cela important d’essayer de se démarquer et de faire des choses qui nous ressemblent vraiment. En plus de pouvoir s’exprimer, il permet de pouvoir réaliser son potentiel créatif et de pouvoir le diffuser largement.

Assez fou, non ?

J’enfourche ma licorne et je vous dis à plus tard.